Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des décades d'alerte

Publié le par Bernard Pradines

Image issue de : https://www.journaldequebec.com/2021/07/18/urgences-debordees-cest-une-situation-extreme-pour-les-ambulanciers

Image issue de : https://www.journaldequebec.com/2021/07/18/urgences-debordees-cest-une-situation-extreme-pour-les-ambulanciers

Selon  le Journal International de Médecine (JIM) du 30 décembre 2022 (extrait) :

"Vingt-six, c’est le nombre de patients morts sur des brancards dans des services d’urgence depuis le 1er décembre, selon le syndicat Samu-Urgences de France. Un chiffre "énorme et largement sous-estimé" selon le président du syndicat, le Pr Marc Noizet, qui estime que "le nombre total se situe plus près des 120 à 150 décès survenus depuis le 1er décembre". Un chiffre qui illustre la situation critique dans laquelle se trouvent les services d’urgences à travers la France, minés par un manque de lits et de personnels et aggravé par la triple épidémie de bronchiolite, de Covid-19 et surtout depuis quelques semaines de grippe qui touche actuellement la France."

Pourtant, ancien praticien hospitalier, j'ai été le témoin de nombreuses alertes des médecins urgentistes qui ne cessaient pas d'attirer l'attention sur la dégradation de la situation depuis des décennies. Comment peut-on encore éviter la question politique, celle du niveau de décision, quand on aborde un tel sujet ? Or, ce fut le principal argument opposé aux lanceurs d'alerte : médecine et politique ne devaient pas être mélangées, un peu comme la fiction sportive que nous venons de vivre.

En attendant, il nous reste à éviter tout attitude ou geste dangereux (couteau à huitre par exemple), excès alimentaire et boissons alcoolisées...

Pour toute personne âgée, il convient de se vacciner, en particulier contre la grippe, la covid-19, voire le pneumocoque et le zona. Le port d'un masque FFP2 est souhaitable en toute circonstance bien connue.

En effet, les infections sont la plus fréquente cause de décompensation d'une pathologie chronique sous-jacente. Si l'entourage familial et professionnel des personnes âgées est concerné, c'est par sa propre attitude* et par l'encouragement des aînés. Le handicap du message de prévention est son absence d'efficacité apparente. Seules la connaissance des risques et le sens de la solidarité collective peuvent compenser cet angle mort.

* L'entourage proche, professionnel ou non, est le principal vecteur des conaminations.

Source :

Partager cet article
Repost0

Le débat actuel sur la fin de la vie intéresse "Gériatrie Albigeois"

Publié le par Bernard Pradines

Image extraite de https://www.la-croix.com/Debats/Euthanasie-En-general-demandes-mort-disparaissent-prise-charge-palliative-assuree-2022-12-16-1201246864

Image extraite de https://www.la-croix.com/Debats/Euthanasie-En-general-demandes-mort-disparaissent-prise-charge-palliative-assuree-2022-12-16-1201246864

Extrait :

" Mais cette souffrance doit être écoutée, entendue et accompagnée, et nous sommes loin d’émettre un jugement négatif sur les malades demandant d’être tués non pas « par choix », comme l’on peut souvent entendre, mais par manque de choix, justement. En général, les demandes de mort disparaissent dès lors que la prise en charge palliative est assurée."

Partager cet article
Repost0