Numéro Spécial du Mensuel de Maisons de Retraite

Publié le par Bernard Pradines

Extrait de l'article de Marie de Hennezel :

"Mesure-t-on cependant l’effort de présence
qui va être demandé aux soignants
des Ehpad, l’effort d’organisation et de
créativité ? Car il faudra accueillir ces familles,
veiller à ce que les gestes barrière
soient respectés, assister parfois impuissants
à leur colère ou à leur culpabilité,
lorsque leur parent malade n’aura pas été
admis aux urgences, faute de place en réanimation.
Car j’entends que déjà certains
Ehpad travaillent à la « liste d’élus », c’est
à dire aux personnes qui seront éligibles à
une réanimation.
Se rend-on compte de ce que cela va
représenter pour un médecin coordonnateur
de prendre la décision et donc la
responsabilité d’une sédation terminale,
pour éviter au résident atteint par le
covid-19 les affres d’une agonie insupportable
? Sera-t-il seul ? Trouvera-t-il un
confrère pour lui permettre de décider"

Revue entière :

http://www.geriatrie-albi.com/MMR_229.pdf

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article